Home » Étudiants de cycles supérieurs

Étudiants de cycles supérieurs

Étudiants actuels (voir les anciens)


Thomas THÉRY

Pour son doctorat Thomas étudie l’évolution et la spéciation de Essigella, un genre appartenant à la famille des Aphididae (pucerons) trouvé sur des conifères, particulièrement les pins. Toutes les espèces sont nord-américaines sauf une, Essigella californica (Essig), qui cause maintenant des ravages dans des plantations dans quelques pays. Parmi les méthodes utilisées, Thomas utilise des données sur des séquences d’ADN mitochondrial et nucléaire, de même que celle de sa bactérie symbiote obligatoire, Buchnera aphidicola (Wikipédia).


Elisée Emmanuel DABRÉ

Les champignons mycorhizes arbusculaires (MA) forment une symbiose avec près de 80% des plantes actuelles dans un partenariat gagnant-gagnant. Ils sont utilisés comme inoculants dans des systèmes agricoles du fait de leurs effets sur la croissance et la nutrition de la plante. Ainsi, en modifiant la physiologie et la chimie des plantes, le champignon MA peut indirectement influencer les niveaux trophiques supérieurs, notamment les insectes phytophages et de leurs ennemis naturels (parasitoïdes et prédateurs), des insectes pollinisateurs, et pus généralement la composition de la communauté des insectes. Du fait de ce rôle, le projet de doctorat d’Elisée se propose de manière globale de mesurer la diversité des insectes phytophages comme bénéfiques dans un système agricole inoculé avec des MA, en vue de mieux comprendre la complexité des interactions plante-mycorhize-insecte. Pour cela, il s’agira de i) faire un inventaire des insectes en présence sur la carotte et le soja, inoculés avec des MA au champ; ii) évaluer les effets des MA sur le puceron du soja, Aphis glycines Matsumura et iii) évaluer l’impact des MA sur le mutualisme entre les fourmis et les pucerons à travers la qualité du miellat.


Adwa ABDOU ALI

La culture du palmier dattier est devenu à Djibouti une priorité nationale dans le secteur agricole. Cependant, le développement des palmeraies s’est heurté à différents types de contraintes d’ordre abiotique et biotique avec notamment une prolifération des insectes phytophages et des acariens très dommageables. Le projet de maîtrise d’Adwa se donne pour objectif principal de connaitre la diversité de l’entomofaune du dattier.

Nos diplômés


Alexandre LEBLANC

a obtenu sa maîtrise à la fin de l’année 2016 sur l’écologie des parasitoïdes (Wikipédia) et hyperparasitoïdes (Larousse) du puceron du soja. Son principal directeur de maîtrise était Jacques Brodeur.